Iris, messagère des dieux

Iris, messagère des dieux

Petits modèles
557,50 € TTC 557.50 € HT
Disponible

Auguste Rodin (1840-1917)

On reconnaît dans Iris l'agrandissement d'une étude pour la figure allégorique destinée à couronner le second projet de Monument à Victor Hugo (1897), dans lequel le poète apparaît debout : disposée en position plongeante, elle fut alors complétée d'un bras droit tendu, d'une tête et d'une paire d'ailes.

Privée de sa tête et d'un de ses bras pour mieux se concentrer sur l'essentiel, avec ses jambes écartées et son sexe qui s'ouvre à la face du spectateur, Iris messagère des dieux n'est pas sans rappeler l'Origine du monde de Courbet (1866, Paris, musée d'Orsay). Auguste Rodin y eut peut-être accès, grâce à Edmond de Goncourt qui vit lui-même le tableau, le 29 juin 1889, à un moment où il était en relation avec Rodin qu'il cite à plusieurs reprises dans son JournalLe parti de Rodin de présenter Iris dressée à la verticale, comme suspendue dans l'espace, et de manière quasi frontale, en fait une image forte et triomphante de la féminité, promesse de plaisir, de vie, mais aussi de mystère.

Fabriqué d'après les dimensions et les moules originaux


Les reproductions sont accompagnées de l'historique de l'œuvre.

Le sigle et la mention « Reproduction - musée Rodin » vous garantissent la qualité de la reproduction de sculpture.

Éditeur : Musée Rodin
Dimensions : H. 41,5 ; L. 46 ; P. 21,5 cm
Poids : environ 8 kilos.
Matière : résine patinée bronze